Spitzberg

Deux séjours de ski-alpinisme d’exploration et d’observation animalière au Spitzberg

(LongyearbyenLongyearbyen)

Séjour de ski-alpinisme n°1 du 20 au 27 avril 2019 – Côte nord

Séjour de ski-alpinisme n°2  du 29 mai au 8 juin 2019 – Côte sud (Hornsund)

 

Spitzberg ski de randonnée

Plus grande île du Svalbard, le Spitzberg est aussi la seule à être peuplée avec l’île aux Ours (Bjørnøya). D’une superficie de 39 044 km2, elle mesure 280 kilomètres de longueur du nord au sud pour 40 à 225 kilomètres de largeur d’est en ouest. L’archipel du Svalbard est un bout de terre rattaché administrativement à la Norvège situé entre la mer de Barents et l’océan Glacial arctique.

Spitzberg-expedition_Spitzberg_expedition

Objectif du projet d’exploration et d’observation animalière au Spitzberg :

Nous vous proposons de partir explorer, skis aux pieds, l’énorme potentiel que nous offre l’île du Spitzberg et ses côtes W et NW pour le séjour 1, SW pour le séjour 2.

Cette île, située à la latitude moyenne de 80°Nord (soit 1100 km seulement du pôle nord !), est la terre la plus septentrionale accessible en bateau, royaume de l’ours polaire. Skier sous le soleil de minuit est une expérience peu commune…

Spitzberg-expedition_Spitzberg_expedition

A partir de la mi-mai , le compromis est idéal entre la facilité d’accès aux montagnes, grâce à la glace de mer peu dense, et la qualité de la neige, souvent poudreuse au dessus de 200 m d’altitude.

Ayant déjà réalisé  plusieurs expéditions du même style sur cette île , c’est là que je vous propose de continuer l’exploration ou de répéter les joyaux secrets que j’ai  découvert et qui n’apparaissent évidemment dans aucun topo…

Présentation détaillée de séjour de ski-alpinisme au Spitzberg

Le Spitzberg est la plus grande île de l’archipel du Svalbard situé dans l’océan arctique, au nord de la Norvège.

Spitzberg-expedition_Spitzberg_expedition

Très montagneuse, l’île du Spitzberg (qui signifie « montagne pointue »), présente toutes les caractéristiques du milieu polaire. Elle offre des panoramas époustouflants, gigantesques glaciers plongeant dans la mer, montagnes escarpées, mais aussi plaines fleuries et toundras accueillantes.

Elle abrite une faune arctique très diversifiée qu’il sera parfois possible d’observer : ours polaires, phoques barbus, morses, rennes, renards polaires, baleines (beluga et rorqual de minke), ainsi que de très nombreux oiseaux : eiders à duvet, sternes arctiques, macareux, guillemots, mergules, bruants, bernaches, mouettes ivoires, phalaropes…

Théâtre de la chasse à la baleine au 17ème siècle, site de trappe pour la fourrure, et point de départ de nombreuses expéditions pour le pôle nord, l’île possède de nombreux vestiges encore visibles de ces activités où nous nous rendrons.

Déroulement du séjour au Spitzberg

Le Spitzberg est naturellement propice au ski de montagne sous toutes ses formes. Glaciers relativement plats et peu crevassés qui s’écoulent lentement, sommets pointus striés de couloirs où même les skieurs les plus exigeants pourront s’exprimer, grandes étendues qui serpentent entre les montagnes offrant des accès de choix.

Spitzberg-expedition_Spitzberg_expedition

D’immenses fjords découpent le pays. Situés sur tout le littoral, ce sont d’anciennes vallées glaciaires que la mer a comblées et peu de contrées ont le privilège de combiner ces deux environnements naturels d’une façon aussi pittoresque.

Au départ de Longyearbyen, Kamak nous emmènera dans la partie W de Spitzberg et autour du flanc Est de l’île du Prince Charles. Cette région peu explorée est quasiment vierge, le tourisme bien peu fréquent et anecdotique. De nombreux itinéraires différents sont possibles pour tous niveaux : en boucle, circuits, traversées de fjord en fjord, vu que les glaciers ne présentent pas de complication particulière, presque tout est envisageable.

Le but de ce voyage est d’atteindre le Nord de l’archipel en passant par la côte NW.

 

 Prix par personne : Séjour 1 : 4400 € ; Séjour 2 : 4900 €

Le prix comprend :

– tous les frais relatifs à l’utilisation du bateau, fioul, taxes portuaires etc. ;

– nourriture copieuse et de qualité en pension complète,vivres de courses, vins et boissons comprises ;

– l’encadrement et la préparation du séjour ;

– le matériel collectif de sécurité ;

– des radios et deux téléphones iridium pour la sécurité.

Il ne comprend pas:

– l’aérien pour se rendre à Longyearbyen ;

– les taxis pour se rendre aux lieux de rendez vous ;

– les frais d’escale éventuels ;

– les taxes de surplus de bagages ;

– les assurances personnelles annulation et assistance rapatriement ;

– les communications personnelles passées par téléphonie satellitaire sauf cas d’urgence.

RENSEIGNEMENTS/ RÉSERVATION

Points de repères géographiques et temporels :

Jour 1 : Envol de France pour Oslo et Longyearbyen. Embarquement sur le bateau ancré au port et première nuit à bord. Briefing ours et sécurité puis petite navigation vers un joli lieu de mouillage.

Jour 2 à 12 : Parcours le long de la côte Ouest, avec escales et randonnées à Trygghamna, St Johnsfjorden, Prinz Karl Forland, Baie du Roi, Baie de la Croix, baie de la Madeleine, Smereenburgh, Hamilton bukta, et glacier de Monaco. Cette liste est non exhaustive, il existe de très nombreuses possibilités en fonction surtout des conditions de la banquise.

Jour 13 : Longyearbyen/Oslo/France
Vol de retour, la tête remplie de superbes images…

Le grand avantage du bateau est qu’il permet de déposer et de récupérer les skieurs quasiment à n’importe quel endroit.

Il ne faut tout de même pas le considérer comme un autobus car ce sont avant tout les conditions de houle, de vent et de glace qui nous dicteront les débarquements possibles.

Bien souvent et quand cela est possible il n’est nul besoin de revenir à son point de départ. Il existe de nombreuses zones prometteuses et inexplorées qui sont à découvrir. Kamak est rapide et possède un grand rayon d’action. Refuge itinérant et très confortable, il se déplace chaque jour à la recherche d’une course inédite, dans des lieux grandioses et reculés où il est possible de tracer dans des terrains vierges.

La navigation, à la voile dès que le vent le permet se déroule en mer calme ou en eaux généralement abritées.

La durée quotidienne de navigation, d’un mouillage à l’autre est le plus souvent inférieure à 3 heures. Cette navigation, de fjords en fjords ou au long de la banquise est l’occasion de découvrir des paysages de toute beauté.

LA CARTE

LE BATEAU KAMAK

Kamak-schema

Construction : IS marine USA
Plans : DON Brooke

Matériau coque : Acier de 22 mm semelle de quille, 10mm fond et 8 mm sur les bordées + renfort d’étrave
Long. hors tout : 24,87 m
Largeur : 5,97 m
Tirant d’eau : 2,36  m
Déplacement : 84  t
Surface voilure : 385  m²
Gréement : Ketch
Motorisation : Cummings 315 HP ( 235 kw) 6 cylindres
Equipage : 3 marins dont un cuisinier
Couchage : 10   places +  3 équipage + un couchage de quart
Homologation : Statut Commercial International
Navigation : Tous océans sans limite de zone
Pavillon : Saint Vincent les Grenadines