Bateau

Kamak Le nouveau voilier d’expédition polaire

C’est un ketch en acier unique, taillé pour l’aventure en haute mer, la navigation dans les glaces mais également les voyages de détente en mer chaude

cilac-1

Rarement un voilier d’expédition n’aura cumulé autant d’avantages :

 

cilac-1La sécurité

Il a été conçu avec ce souci principal, ce bateau devait pouvoir naviguer partout dans le monde sans avoir à être inquiété en cas de « mauvaise rencontre » , sa coque en acier de 8 à 1O mm d’épaisseur, sa semelle de quille de 22 mm, ses trois cloisons étanches et son crash box  apportent à ses passagers et son équipage une sécurité accrue en cas de rencontre inopinée avec des growlers ou en cas de talonnage sur de rochers toujours possible dans les zones non cartographiées des hautes latitudes …
très équipé en matériel de navigation et de cartographie, muni de détecteurs de fumée, système anti-incendie et extincteurs, .
il vous apportera une douce sensation de sérénité même dans les mers agitées

Le confort et la convivialité

Doté d’un immense salon et d’une grande timonerie panoramique chauffée, toute deux équipées de fauteuils et de bibliothèque , il offre à ses convives plusieurs espaces de vie et de détente les jours de mauvais temps ou pendant les périodes de navigation.
Cinq cabines,  deux doubles  et trois triples  avec leur salle de bain, une immense canapé double convertible dans le carré  et un lit de quart dans la timonerie.
deux déssalinisateurs, lecteur DVD, barbecue à gaz etc …

L’adaptabilité

Rapide sous voiles, Kamak pourra également  rejoindre des latitudes plus clémentes à l’intersaison, équipé également pour les mers chaudes, il constituera un camp de base idéal pour les séjours familiaux de détente et d’activités nautiques.

Le volier est doté d’une salle des machines très spacieuse qui permet l’entretien et le fartage des skis, on utilise aussi cet espace pour sécher le matériel de montagne.

L’éventail des possibilités lié à son équipement

Fishing-4-1

Relativement spacieux, avec de nombreuses places de rangements, Kamak possède du matériel de pêche très performant, un compresseur de plongée ainsi que quatre blocs, quatre kayaks de mer rigides. Il y a aussi un petit voilier en bois à gréement aurique pour l’apprentissage de la voile le soir dans les fjords.

 

La qualité de sa table

VE-Interior-7La cuisine, très équipée, spacieuse et fonctionnelle sera un atout majeur pour la confection de bons petits plats.

Un chef cuisinier motivé et inventif, sera convié à bord de Kamak, une touche toute particulière sera donc  apportée à la qualité de la cuisine, variée et conviviale, le vin est également compris.

Sur Kamak, chaque passager est invité s’il le souhaite à être acteur de l’aventure, il peut barrer et aider au hissage des voiles lorsque les conditions de vent le permettent, il découvrira ainsi, grâce à l’expérience de l’équipage une aventure unique.

Plus information sur

KAMAK expéditions

Caractéristiques techniques de bateau

Mise à l’eau : 1988

Kamak-schema

Chantier de rénovation en 2003, 2011 et 2015.
Construction : IS marine USA
Plans : DON Brooke

Matériau coque : Acier de 22 mm semelle de quille, 10mm fond et 8 mm sur les bordées + renfort d’étrave
Long. hors tout : 24,87 m
Largeur : 5,97 m
Tirant d’eau : 2,36  m
Déplacement : 84  t
Surface voilure : 385  m²
Gréement : Ketch
Motorisation : cummings 315 HP ( 235 kw) 6 cylindres
Equipage :  3 marins dont un cuisinier
Couchage : 10  places +  3 équipage + 1 lit de quart
Homologation : Statut Commercial International
Navigation : Tous océans sans limite de zone
Pavillon : Saint Vincent les Grenadines

Les performances de bateau

Ce navire affiche une vitesse moyenne sous voile de 8,5 nœuds et 11 nœuds en vitesse maximale

La puissance du moteur (315 CV) ainsi que l’autonomie en gasoil sont absolument considérables, 10 787 litres exactement, ce qui  équivaut à une distance parcourue au moteur de 5 000 miles nautiques ou trois à cinq mois  d’autonomie.

Ces performances lui permette également de rester encore plus longtemps sur zone sans qu’il ne soit besoin de partir avec des jours d’avance pour avoir la marge de ne pas rater son avion de retour